Chargement…

Yoga Prénatal

Mula Bandha

LE YOGA PRENATAL ET LA PRATIQUE DE MULA BANDHA

MON HISTOIRE AVEC LE YOGA PRÉNATAL

J’ai découvert le yoga prénatal à New York alors que j’étais enceinte de mon premier enfant. Je rentrais d’une année passée en Inde à me former à différentes lignées de yoga (à Mumbai, à Mysore et à Chennai). Lila Yoga, Dharma & Wellness NYC était mon refuge au quotidien dédié au yoga prénatal dont la créatrice, Mia* était une avide praticienne du studio Jivamukti Yoga, un de mes studios de yoga préférés sur Lafayette St, à l’époque.

Ces cours de Vinyasa prénatal m’apportaient une énergie débordante, en matinée ou en soirée et m’offraient un réel bien-être. Cependant, à mesure que j’avançais dans mon troisième trimestre, je fus surprise de ressentir les symptômes d’une sciatalgie, la première de ma vie : une douleur dans le bas de mon dos, irradiant d’un côté de mon sacrum. C’est une professeure du studio, Punam qui sut adapter ma pratique à mes besoins. Elle me recommanda la formation de Leslie Kaminoff (voir article Clitoris) pour comprendre la physiologie du mouvement et l’application d’exercices adaptés.

Aujourd’hui, encore près de 95% de femmes enceintes ressentent des douleurs de sciatalgie pendant leur grossesse. Les programmes de prévention enseignés aux femmes enceintes basés sur l’anatomie, l’ergonomie, les postures correctes, la relaxation et la gestion de la douleur favorisent la prise de conscience des avantages d’être actif et de prendre soin de soi, réduisent potentiellement la gravité des douleurs et l’invalidité qui en résulte.

Je contactai par ailleurs, une Doula, pour m’assister lors de mon accouchement. Malheureusement, elle tomba malade et ne put m’accompagner énergétiquement cette nuit-là quoi que présente physiquement. Mon accouchement ne fut absolument pas ce que j’avais imaginé… Il dura trois jours. Mon bébé resta en couveuse pendant une semaine au service intensif néonatal. Ma pratique de yoga m’avait préparé à gérer la douleur, mais pas ‘ à détendre mon plancher pelvien ’. J’avais appris à ‘contracter ‘ et à ne jamais ‘relâcher ‘. Les muscles devaient être toniques, c’était comme ça le yoga !

Les contractions des muscles du périnée dans la pratique du yoga prénatal

La question de la contraction du plancher pelvien revient à chaque formation de yoga prénatal.

Une sage-femme anglaise a questionné des femmes pour connaître les difficultés rencontrées lors de leur accouchement. À la suite des recherches menées auprès de nombreuses sportives, pratiquantes d’équitation ou d’Ashtanga yoga, il s’avère que ‘ les périnées de ces femmes étaient en bonne santé ‘, mais leur hypertonicité entraînait un temps d’accouchement allongé. Elles n’arrivaient effectivement pas à ‘détendre leur périnée’ lors de leur accouchement.

Il est vrai que lorsque l’on pratique les bandhas, les contractions musculaires apparaissent spontanément et un enseignant peut avec le temps vous demander de contracter Mula Bandha sans jamais revenir à son relâchement. Ce verrouillage empêche l’énergie descendante Apana de circuler vers le bas.

Tout comme l’équilibre Prana | Apana, un muscle a besoin de contraction et de relâchement pour se détendre.

Dans ma formation Yogathérapie Prénatal l’accent est mis sur le ressenti et la respiration qui doit être fluide et non contrôlée, aux ajustements proprioceptifs conscients, inconscients et posturaux. Cette pratique, composée entre autres du son Om et de la respiration du fil d’or, favorise la détente et par la suite une cicatrisation plus rapide après l’accouchement.

Comme dans la pratique du Yoga de la femme où l’écoute du monde intérieur permet d’adapter la pratique à ses besoins du moment. Ici, la future maman pourra imaginer accompagner son bébé vers sa naissance, en s’ouvrant à son passage, trouvant les ressources en elle pour vivre pleinement son accouchement et ne pas juste avoir la sensation de le subir.

J’ajouterai au travail postural et respiratoire et de Mudra, comme Ashwini mudra ‘le geste de la jument’, Sahajoli mudra, ‘la chatouille du clitoris’ (Voir article Clitoris).

Lors de ma formation en Yoga Thérapie avec Lionel Coudron j’échangeais avec lui autour de mes recherches sur cette question ; doit-on engager | renforcer les muscles du plancher pelvien pendant la grossesse ? En lisant mes notes, il fut inspiré et rédigea un très beau texte pour la revue Le journal du yoga de Renaud Cellier. J’ai le plaisir de le partager avec vous aujourd’hui (Article paru en 2015).

La nuit succède au jour, l’automne et l’hiver au printemps et l’été, le repos à l’activité.

Dans le yoga, cela est particulièrement respecté, car aux exercices intenses et puissants, vous pratiquerez de la relaxation et de la détente, aux exercices rapides, des exercices lents aux hyperventilations des suspensions…

Cela doit rester vrai pour toutes les pratiques en yoga et essentiellement pour la préparation à l’accouchement. Comme vous le savez, des millions de femmes souffrent à cause de leur grossesse et accouchement et des suites de couches de troubles urinaires. Pour les éviter, nous sommes nombreux à avoir proposé la pratique de MulaBandha systématiquement dans tous les exercices de yoga pour renforcer le périnée. Le docteur Gowri Motha qui travaille à l’hôpital St John et Ste Elizabeth (Angleterre), attire notre attention sur le fait que les nombreuses pratiquantes de yoga qu’elle a pu suivre pour les accouchements présentaient des épaississements importants des muscles du périnée empêchant le bon déroulement de l’expulsion et des retards à celui-ci. C’est pourquoi, sans rejeter la pratique de MulaBandha sur l’expiration dans les postures, bien au contraire, il faut lui adjoindre exactement avec la même intensité et fréquence l’exercice d’Ashwini Mudra (qui consiste à contracter et relâcher plusieurs fois de suite les muscles du périnée), et également une pratique d’exercices de relaxation du périnée consistant à expirer en associant Ujjayi et en se concentrant sur le périnée que l’on détend (pourquoi pas en le visualisant également s’ouvrir comme une fleur qui s’épanouit).

Ces exercices permettent d’une part pour Ashwini Mudra une meilleure imprégnation hormonale des muscles du périnée en progestérone, ce qui facilite la dilatation par une meilleure faculté d’étirement des fibres musculaires, sans les hypertrophier, et d’autre part pour l’association Ujjayi et Relaxation du périnée sur l’expiration une meilleure faculté à la détente lors de l’expulsion.

Il ne faut donc pas vouloir « à tout prix » tonifier jusqu’au moment de l’accouchement. Il faut certes renforcer les muscles s’ils sont déficients et les préparer, mais pas en excès. En revanche, après l’accouchement, il sera nécessaire de pratiquer MulaBandha (y compris dès la première semaine) tout en respectant également le temps nécessaire de six semaines pour la cicatrisation des ligaments utérins qui ont été étirés et qui ont besoin de se consolider avant de reprendre une activité normale.

Encore et toujours, dans la pratique du yoga, ce qui prime, c’est l’équilibre, une posture en ouverture doit être compensée par une posture en fermeture, une ouverture de hanche par une fermeture de hanche et des tonifications par des relaxations. Seul l’équilibre et les bons sens doivent être de mise en yoga.

Bonne pratique,

LIONEL COUDRON

QU’EST-CE QUE LA MÉTHODE YOGATHÉRAPIE PRÉNATAL ALIAOM ?

La méthode Yogathérapie Prénatal AliaOm est une pratique douce qui permet aux femmes enceintes de bien vivre leur grossesse et de se préparer à l’arrivée de bébé.

En effet, par la pratique d’exercices physiques, de respiration et de relaxation, ainsi que d’autres pratiques yogiques adaptées, le yoga prénatal permet aux futures mamans de garder la forme, de faire le plein d’énergie et de soulager les petits maux de la grossesse.

Le yoga prénatal est un véritable art de vivre dont la pratique sera bénéfique pour la maman et son enfant tout au long de leur vie.

LE YOGA EN COUPLE

Le Yoga prénatal peut aussi être pratiqué en couple avec le futur parent. Les cours de yoga en couple constituent un moment de partage entre les futurs parents, mais aussi un moment de communion entre les parents et leur bébé.

QUE VA M’APPORTER LA FORMATION YOGATHÉRAPIE PRÉNATAL ALIAOM ?

En suivant la formation  yogathérapie prénatal en ligne, vous apprendrez à concevoir vos cours en vous concentrant sur la future maman uniquement. Vous l’accompagnerez en adaptant sa pratique à ses besoins, pour qu’elle se sente à l’aise dans son corps et libre dans son esprit.

Vous l’aiderez à comprendre sa respiration et à se relier à son souffle pour surfer les vagues de contractions le jour j et relâcher son mental pour accueillir et se détendre plutôt que de rester en contraction et en tension.

J’ai créé ma méthode  yogathérapie prénatale pour accompagner les femmes lors de leur grossesse et les aider à se préparer à accueillir leur bébé grâce une approche holistique, basée sur l’application de la yogathérapie.

Depuis 2011, ma formation  yogathérapie prénatale vous permet d’acquérir les outils nécessaires à la compréhension de la grossesse, tout en créant une dynamique basée sur la philosophie de l’art de vivre du yoga.

J’aborde dans ma formation les principaux effets de la grossesse chez la femme enceinte et les problèmes spécifiques qui y sont liés, ainsi que la manière d’appliquer les asanas (et leurs variations) sous un angle thérapeutique, adapté aux différents symptômes de grossesse.

Les femmes enceintes pourront trouver dans vos cours de yoga prénatal un soutien à la fois physique, émotionnel et spirituel qui les aidera à vivre sereinement leur grossesse jusqu’à son terme et à bien se préparer pour accueillir leur bébé.

Cette formation s’adresse aux enseignants de yoga de toutes écoles confondues, aux sage-femmes, aux infirmières, aux doulas et à toute personne ayant une expérience du yoga ou travaillant avec les femmes enceintes.

Nul besoin d’avoir eu des enfants pour enseigner le yoga prénatal. Seul un intérêt sincère et le désir d’en savoir plus sur la grossesse et l’accouchement sont nécessaires.

Soyez la bienvenue si vous êtes enceinte !

RÉSERVEZ VOTRE PLACE

LA FORMATION YOGATHÉRAPIE PRÉNATAL ALIAOM VOUS PERMET D’EXERCER ET D’ENSEIGNER LE YOGA AUX FUTURES MAMANS.

Les principes de la yogathérapie :

  • La pratique du yoga prénatal pour les futures mamans et pour les couples.
  • L’anatomie du bassin osseux et musculaires | Connexion des Chakra et des Mudra de la sphère de fondation de l’être.
  • Aperçu général des changements physiologiques et hormonaux des futures mamans et les aspects psychologiques de la grossesse.
  • Le développement du fœtus et son influence sur le corps de la future maman selon les trimestres de grossesse.
  • La boîte à outils Yogathérapie Prénatal AliaOm  pour accompagner les futures mamans à s’adapter à ces changements :
  • Asana, Pranayama, Mudra. Les sons des chakras (Bija), méditation, la science de l’Âyurveda.

Les techniques d’enseignement :

  • La méthodologie de l’enseignement : pédagogie, conception de plans de cours, de séquences et de structure de cours pour différents niveaux.
  • Organisation, communication, planification et présentation de vos cours.
  • Un cours de yoga prénatal
  • Un cours pour futur parent.
  • Une séquence sur le ballon.
  • Éthique pour les enseignants de yoga prénatal.

*Mia Borgatta et son amie le Dr. Eden Fromberg, la fondatrice et directrice du centre Holistic Gynécologie à New York et consultante de la fondation Yayasan Bumi Sehat et de la sage-femme Robin Lim (CNN héro 2011) à Ubud Bali.

Robin Lim devint une grande source d’inspiration pour moi quelques années plus tard à Bali.
Pour la petite anecdote, le jeune homme qui a dessiné le logo de la méthode yogathérapie prénatal s’appelle Zion et est le fils de Robin Lim.

Réservez votre place

décembre, 2021

2021-10-22T15:47:11+01:00

A propos de l'auteur :

Alia dispense des formations en Yogathérapie en utilisant le savoir qu'elle a acquit depuis 20 ans grâce aux Maitres indiens et américains qui l'ont instruites. L'expérience acquise grâce à ses élèves, sa compréhension du fonctionnement du corps humain, associé à l'amour qu'elle éprouve pour l’Inde et pour sa culture font d'Alia l'une des formatrices les plus reconnues en France grâce à sa méthode de Yoga spécifique pour les femmes avant et après l'accouchement et pour les enfants.

Écrire un commentaire

A PROPOS DE MOI…

J’enseigne le yoga en utilisant mes connaissances de cet art de vivre, ma passion pour l’étude du corps humain et son fonctionnement, mon amour pour l’Inde et sa culture.

Je suis une éternelle étudiante, yogathérapeute et formatrice, créatrice des formations Yoga AliaOm, maman de 3 enfants et globe trotteuse.

MES FORMATIONS

ALIA’S BLOG

EVENTS BY ALIA

PROCHAINEMENT